twitterfacebook

Retour

Canicule

25 juin. 2019

Source ARS - Hauts-de-France

Se préparer au pic de chaleur 
Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles isolées, incitez-les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie, afin de recevoir l’aide de bénévoles. Pendant la vague de chaleur, prenez de leurs nouvelles régulièrement. En prévision des fortes chaleurs, il est conseillé aux personnes fragiles, en lien avec leur entourage, de prévoir le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur (brumisateur, ventilateur par exemple) et faire une liste des lieux climatisés où se rafraîchir près de chez elles (grande surface, commerce, cinéma, musée, etc.). En toute situation, ne pas hésiter à demander conseil à son médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple). 

Pendant le pic de chaleur, adoptez les bons réflexes 
Ces conseils simples sont à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes, parents de jeunes enfants…) afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur : 

  • boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ; 
  • se rafraîchir le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour ; 
  • manger en quantité suffisante et ne pas boire d’alcool ; 
  • éviter de sortir aux heures les plus chaudes et passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, musée...) ; 
  • éviter les efforts physiques ; 
  • maintenir son logement frais (fermez fenêtres et volets durant la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ; 
  • donner régulièrement de ses nouvelles à ses proches et, dès que nécessaire, oser demander de l’aide.
A+A-