twitterfacebook

Retour

Budget 2017

Retrouvez le rapport d'orientations budgétaires 2017, dans la partie droite de cette page.

En 2017, la municipalité poursuit son action en proposant un budget ambitieux pour améliorer le quotidien des Berckoises et des Berckois.
Tout d’abord, les réformes engagées commencent à porter leurs fruits comme en attestent les éléments suivants :
Entre 2013 et 2016, l’endettement de la ville a diminué de 15%, passant de 19,03 millions d’euros à 16,2 millions d’euros permettant de dégager des marges de manœuvres pour investir. En 2017, un emprunt de 2 millions d’euros sera contracté mais grâce à notre stratégie financière (renégociation, remboursement anticipé), notre endettement atteindra 16,7 millions d’euros en fin d’année.   
Dans le même temps, hors charges exceptionnelles, les dépenses de fonctionnement n’ont cessé de diminuer depuis 2014. Grâce aux mesures d’économies mises en place, les dépenses de fonctionnement auront diminué de 9,25% à la fin de l’année 2017, soit près de 2 millions d’euros.

Grâce à la baisse des dépenses de fonctionnement et à la diminution de la dette, notre ville a opéré une nette amélioration de sa capacité de désendettement. En effet, après un pic à plus de 18 ans en 2013, nettement au dessus du seuil critique que l’on considère généralement à 15 années, les efforts sur les dépenses et la diminution de stock de dette permettent de réduire la capacité de désendettement à 4,7 années.
Ces résultats ont été réalisés malgré la baisse drastique des dotations de l’Etat. Depuis 2013, les dotations de l’Etat, second poste de recettes après les recettes fiscales, n’ont cessé de diminuer. Entre 2013 et 2017, notre ville a perdu 2,7 millions d’euros cumulés, autant de recettes qui n’ont pu être investis dans les projets Berckois.
Le projet de Budget Primitif 2017 a été élaboré dans la continuité des actions menées depuis 2014 visant à répondre aux attentes des Berckois et des Berckoises en matière d’amélioration du cadre de vie, d’infrastructures, en matière de jeunesse, pour l’accès aux services publics ou encore au sport pour tous mais également et surtout en respectant le contribuable.

Grâce aux choix assumés, grâce au concours de services, notre commune a une situation financière qui permet d’envisager l’avenir avec plus de sérénité.
Cette situation, plus saine, nous permet de vous présenter un budget cohérent, réaliste et ambitieux pour notre ville et ses habitants. C’est également un budget qui respecte nos engagements en matière de fiscalité avec une 4ème année consécutive sans augmentation des taxes locales.

Ainsi, le budget Primitif 2017, équilibré en dépenses et en recettes, s’élève donc à 39 379 880,74€ répartis comme suit :

  • La Section de fonctionnement : 26 494 324,71 €

Hors charges exceptionnelles, les dépenses réelles de fonctionnement diminuent de 1,59% par rapport à 2016, ce qui marque une réelle maitrise de nos dépenses.
Pour rappel, les dépenses de fonctionnement, hors charges exceptionnelles, sont passées de 23,45 millions d’euros en 2014 à 21,28 millions d’euros en 2017, soit une baisse de 9,25%.
Hors produits exceptionnels, les recettes réelles de fonctionnement varient de 0,31% par rapport au BP 2016 et nous constatons une baisse de 203 967 € de DGF au titre de la participation au redressement des comptes publics. Ce sont 2,7 millions d’euros de dotations que la commune a perdu de manière cumulé depuis 2013.

  • La section d’investissement : 12 885 556,03 €
  • Les dépenses :
    Elles comprennent le remboursement du capital de la dette et le remboursement d’un emprunt à concurrence de  2 977 090,73€, le solde d’exécution de la section d’investissement et le programme d’investissement que je décrirais dans quelques instants.
  • Les recettes :
    Pour couvrir les dépenses, les principales recettes d’investissement comprennent : les subventions, le FCTVA, la Taxe d’Aménagement, l’excédent de fonctionnement capitalisé, les subventions notifiées, le produit des amendes de police, le virement de la section de fonctionnement, les recettes d’ordre.

Parmi les investissements 2017, il est proposé au présent Budget Primitif :

La poursuite des projets engagés :

  • La 2nde tranche des travaux de reconversion du Cottage des Dunes (750 000€)
  • Le Programme Pluriannuel d’Investissement « Trottoirs et Voiries » (300 000€)
  • La rénovation-extension du Palais des Sports (540 000€)
  • Le réaménagement de la Rue de Saint Josse et l’interconnexion de la piste cyclable (500 000€)
  • Les travaux sur l’Eglise Notre Dame des Sables (226 000€)
  • La 3ème phase de l’aménagement du Bar des Bains (création de douches et de sanitaires publics) (80 000€)

Les nouvelles programmations :

Sur les bâtiments :

  • La rénovation du Familia  (120 000€), pour en faire un lieu de spectacle d’arts vivants,
  • La réfection de la cour de l’école Jacques Brel (200 000€), devenue dangereuse
  • Les travaux divers dans les écoles (70 000€)
  • Les travaux divers dans les bâtiments sportifs (60 000€)
  • Les travaux divers dans les bâtiments municipaux (114 000€)

Sur les voiries, en plus du PPI « Trottoirs et Voiries » :

  • Rue Pierre Brossolette (réfection et enfouissement de réseaux) : 150 000€
  • Voiries autour de la Place du 18 Juin, en accompagnement des travaux de réaménagement de la Place (250 000€)
  • L’accompagnement des travaux d’assainissement Avenue de Verdun (120 000€)
  • Le marquage des places de stationnement dans une partie du secteur Plage (100 000€)

Sur les aménagements :

  • La création d’un parking à proximité de l’école de la Petite Sirène  et la création de deux terrains de sport (basket, football) : 220 000€
  • L’aménagement d’un cheminement piéton le long de l’avenue du 8 mai 1945 et la création de 3 boucles de randonnées avec mise en place de deux zones dotées d’agrès (100 000€)
  • La démolition des maisons en ruine Rue du Docteur Fouchet et la création de 25 places de stationnement (110 000€)
  • L’aménagement du Bois Magnier (création de sentiers de promenade) : 50 000€
  • La fermeture du Square Duffit (50 000€)

Sur le projet de l’Esplanade

Ce projet, en plusieurs phases, débutera par le réaménagement de la place de l’Entonnoir. Pour cette 1re étape, une inscription de 2,09 millions d’euros est proposée au présent budget.
En outre, une somme de 10 000€ sera allouée aux investissements relatifs à la défense contre l’incendie, 50 000€  l’éclairage public (en plus des projets de la Rue Pierre Brossolette ou de la Rue de St Josse), 100 000€ pour le matériel des espaces verts, 80 000€ pour l’informatique et 20 000€ pour le matériel nécessaire à la sécurisation des évènements.

Enfin, dans le cadre de la préservation des œuvres de la Chapelle CAZIN, 100 000€ seront budgétées et feront l’objet de demandes de subventions auprès du Département et de la DRAC.

A+A-