twitterfacebook

Retour

L’église St Jean-Baptiste

L’église de Berck Ville fut longtemps le lieu de culte de la marine locale, tandis que celle de Berck plage fut celui des malades et des baigneurs.

L’église St Jean-Baptiste située au nord de la commune, se compose d’une tour en avant corps, d’une nef flanquée d’un seul bas-côté, au Nord, et d’un choeur avec chapelle terminant le bas-côté. La longueur totale de l’édifice est de 43 mètres.

La tour de 6m50 de côté date du XIIIème siècle et XIVème siècles.
Il n’y a pas de fenêtres hautes, si ce n’est de véritables meurtrières.
Elle a pendant longtemps porté un feu dans sa partie haute et servi de phare comme de tour de guet. Le “Foïer” de Berck est cité dès 1361.

Le portail, étroit et surmonté d’une archivolte en larmier, pourrait être la fenêtre surmontant le portail primitif, profondément enfoui du fait de l’invasion des sables au cours des siècles.
A noter que sur la face Nord se trouve une tourelle qui contient un escalier de 80 marches permettant l’accès au sommet du Foïer.
De cette tourelle n’existe plus aujourd’hui qu’un renflement de la maçonnerie.

La nef, datant du 18ème siècle, est séparée du bas-côté par quatre colonnes, formant cinq travées jusqu’à l’arc triomphal.
Ces colonnes, octogones, supportent de grandes arcades en tiers-point sans moulure.
La charpente de la nef est simple. Seul un brochet apparaît qui semble représenter un prophète ou un apôtre.
Le choeur et la chapelle de l’église de Berck-Ville dateraient du XVIème siècle.

La voûte d’ogives à nervures a pour clef le symbole des quatre évangiles dans des médaillons. La seule clef conservée dans la chapelle latérale représente un homme tordant le cou à un canard.
A noter que dans cette église, des culs de lampe très curieux, sont au nombre de 16. (voir notre encadré ci-dessous)

Les culs de lampe de l’église St Jean Baptiste
Le cul-de-lampe est un petit support en encorbellement destiné à recevoir la retombée d’un arc ou à soutenir une statue.
Les culs-de-lampe sont sculptés avec des motifs allégoriques ou végétaux, principalement des feuillages.
Ils sont en pierre de taille sculptées naïvement mais avec un certain réalisme.

Ces supports qui ont une dimension moyenne de 30 sur 25 cm, sauf trois de dimensions supérieures, représentent des scènes de la vie quotidienne des Berckois au XIIIème et au XIVème siècles. Le cul-de-lampe le plus intéressant est celui qui représente deux pêcheurs sur leur barque brandissant un poisson.

 

A+A-